Nouveautés Littérature 

  • Le clan du château et le clan du tipi sont réconciliés ! Grâce à l'alliance de tous, les frontières de la ville et de ses environs peuvent enfin être repoussées : le monde s'ouvre désormais à eux.
    Mais au-delà des grandes découvertes, des amitiés et des amours naissantes, et derrière une cohabitation en apparence sereine, Alixe, Zyzo et leurs amis devront percer de nouveaux mystères. Comment les enfants ont-ils pu survivre juste après le passage du nuage ? Quelles sont les origines des deux clans ? Qui était vraiment Marie-Lune ?
    Mordélia, chassée de la ville, a conservé un objet secret qui contient peut-être des réponses à toutes ces questions. Or, habitée par une féroce volonté de survivre, elle compte bien prendre sa revanche...

  • Un an avant Dune...
    Avant d'être le concubin de Dame Jessica et le père de Paul-Muad'Dib, Leto Atréides est le Duc de Caladan, une petite planète de l'Imperium parmi tant d'autres. Sa patience, sa probité et sa loyauté envers l'Empereur Padishah Shaddam IV lui valent les bonnes grâces de celui-ci... et l'inimitié de nombreuses Grandes Maisons, dont celle des Harkonnen, qui voient d'un mauvais oeil son ascension.
    Mais là où d'autres complotent, Leto agit... Voici son histoire.

  • Après le drame qui a fait basculer sa vie, Léna décide de tout quitter. Elle entreprend un voyage en Inde, au bord du Golfe du Bengale, pour tenter de se reconstruire. Hantée par les fantômes du passé, elle ne connait de répit qu'à l'aube, lorsqu'elle descend nager dans l'océan indien. Sur la plage encore déserte, elle aperçoit chaque matin une petite fille, seule, qui joue au cerf-volant.
    Un jour, emportée par le courant, Léna manque de se noyer. La voyant sombrer, la fillette donne l'alerte. Léna est miraculeusement secourue par la Red Brigade, un groupe d'autodéfense féminine, qui s'entraînait tout près.
    Léna veut remercier l'enfant. Elle découvre que la petite travaille sans relâche dans le restaurant d'un cousin, qui l'a recueillie et l'exploite. Elle n'a jamais été à l'école et s'est murée dans un mutisme complet. Que cache donc son silence ? Et quelle est son histoire ? ...
    Aidée de Preeti, la jeune cheffe de brigade au caractère explosif, Léna va tenter de percer son secret. Jadis enseignante, elle se met en tête de lui apprendre à lire et à écrire. Au coeur de ce monde dont elle ignore tout, commence alors une incroyable aventure où se mêlent l'espoir et la colère, la volonté face aux traditions, et le rêve de changer la vie par l'éducation...
    La rencontre inoubliable et réparatrice entre une femme, une jeune fille et une enfant au milieu d'une Inde tourmentée.

  • À l'origine était Pierre Pairault, né en 1922 à Paris. En 1956, Stefan Wul apparaît. Le temps de onze romans parus dans la mythique collection « Anticipation » chez Fleuve Noir, Wul s'impose comme un météore qui va illuminer le ciel de la science-fiction française pour les décennies à venir. De nombreux écrivains et dessinateurs se réclament aujourd'hui de son influence.Cet ouvrage rassemble trois romans clés : La Mort vivante, La Peur géante et le titre culte Niourk, ainsi que la totalité de ses nouvelles. Aux côtés d'un enfant différent, perdu dans les méandres d'une ville tentaculaire dans un futur post-apocalyptique, sur une terre envahie par les eaux, où la science est devenue l'ennemie numéro un de l'homme, ou encore dans un fantastique voyage vers de lointains univers : nous sommes à chaque fois emportés par l'imaginaire foisonnant de Wul, sa profonde humanité et la poésie de son écriture, d'une incroyable modernité.Pairault s'est éteint en 2003. Reste Stefan Wul. Le voyage dans le futur commence ici et maintenant. Postface de Laurent Genefort.

  • Ils ont partagé un terrible passé...
    Que feront-ils quand le destin les remettra face à face ?
    Shoko est malentendante depuis la naissance. Même équipée d'un appareil auditif, elle peine à saisir les conversations et à comprendre ce qui se passe autour d'elle. Effrayé par ce handicap, son père a fini par l'abandonner, laissant sa mère l'élever seule. Quand Shoko est transférée dans une nouvelle école, elle s'emploie à surmonter ses difficultés mais, malgré ses efforts pour s'intégrer dans ce nouvel environnement, rien n'y fait : les persécutions se multiplient, menées par Shoya, le leader de la classe.

    Tour à tour intrigué, fasciné puis, pour finir, exaspéré par cette jeune fille qui ne sait pas s'exprimer comme tout le monde, le garçon décide de lui rendre la vie impossible par tous les moyens. Psychologiques puis physiques, les agressions se font de plus en plus violentes... jusqu'au jour où la brimade de trop provoque une plainte de la famille de Shoko et l'intervention du directeur de l'école. C'est alors que tout bascule pour Shoya : ses camarades, qui jusque-là ne manquaient pas, eux non plus, une occasion de tourmenter la jeune fille, vont se retourner contre lui et le désigner comme seul responsable...

    En terminale, le jeune homme, devenu à son tour un paria, prend son courage à deux mains et décide de retourner voir Shoko. Mais leurs retrouvailles ne se déroulent absolument pas comme il les avait imaginées. Harcèlement scolaire, handicap, acceptation de l'autre, difficulté à communiquer... une histoire sensible et délicate, centrée sur des thèmes forts et actuels, devenue un véritable phénomène au Japon.

  • Quand le maire de Bourgis demande à Alice, tout juste diplômée en lettres, de mettre ses compétences au service des « laissés-pourcompte » de la ville, elle est perplexe. D'autant plus qu'il ne lui octroie qu'une pièce délabrée au fond d'une ancienne fabrique de confiseries.
    C'est là qu'elle rencontrera une joyeuse bande de héros ordinaires, hommes et femmes cabossés par la vie.
    Parmi eux, Moïse et son optimisme contagieux, Romeo, d'une touchante maladresse, Ginette, alias Marilyn, avec sa soif d'amour jamais rassasiée et sa franchise désarmante, et Camille, la fleuriste-poétesse.
    Parviendront-ils, ensemble, à inventer un chemin de petits bonheurs et à transformer leur destin ?

  • Oseras-tu écrire toute la vérité ?... Une version totalement inédite du best-seller international Burn after writing, à destination des moins de 25 ans et signée par l'une des plus grandes influenceuses françaises sur TikTok !
    Le livre :
    Sur les réseaux sociaux, nous passons notre temps à regarder les autres et à nous façonner une image parfaite. Ici, on t'encourage à tout dire... mais à ne rien partager ! Grâce aux nombreuses questions de ce livre - certaines simples, d'autres beaucoup moins ! -, tu plongeras dans les profondeurs de ton âme pour déceler qui tu es véritablement. Pars à ta propre découverte, réfléchis à tes amours et aux amis qui comptent pour toi, fais le point sur tes rêves les plus fous et questionne-toi sur ton avenir. Considère ce livre comme un ami de confiance, comme un espace où tu peux te lâcher à 200 %. Ce livre est un jeu - mais un jeu qui te fera grandir, qui t'aidera à t'accepter et à t'aimer complètement. Alors fais-toi vraiment plaisir.
    Et lorsque tu auras terminé, jette-le, cache-le... ou brûle-le après l'avoir écrit.

  • Depuis que sa meilleure amie, Pénélope Featherington, a convolé en justes noces, Éloïse, la rebelle de la fratrie Bridgerton, s'interroge : les commères n'auraient-elles pas raison de prétendre qu'elle ne trouvera pas de mari ? Oh, elle en a reçu des propositions au fil des ans ! Elle les a toutes refusées, sous prétexte que ses prétendants n'étaient pas... parfaits. Une exigence ridicule, bien sûr.
    Inquiète à l'idée qu'il ne soit déjà trop tard, Éloïse reçoit à point nommé une invitation de la part de sir Phillip Crane, un veuf avec qui elle entretient une relation épistolaire. La proposition est d'autant plus audacieuse qu'il envisagerait de se remarier... Sans en souffler mot à quiconque, elle décide de se rendre chez cet homme qu'elle n'a jamais rencontré.
    De son côté, sa soe ur Francesca file le parfait amour avec son mari, le comte de Kilmartin, dans leur château en Écosse. Elle n'imagine pas qu'un événement inconcevable va bouleverser le cours de sa vie, pour le pire et pour le meilleur.

  • Chaque année, les enfants de la famille Levin attendent l'été avec impatience pour retrouver la maison de leur grand-mère sur l'île de Nantucket. Mais en cette année 1969, rien ne se passe comme prévu.

    Le seul garçon, Tiger, est appelé pour rejoindre l'armée des États-Unis au Vietnam. Blair, l'aînée, est enceinte de jumeaux et ne peut pas voyager. Recluse à Boston, elle se débat avec ses doutes au sujet son mari. Kirby, la cadette, qui a vécu une année difficile, entre son engagement pour les droits civiques et ses amours compliqués, décide de changer d'air et part travailler sur l'île voisine de Nantucket, Martha's Vineyard. Jessie, la benjamine, se retrouve seule entre sa grand-mère, figure de la haute société de l'île, qui lui impose ses règles vieux-jeu, et sa mère, en proie au désarroi le plus profond depuis le départ au front de son fils.

    Cet été 1969 sera pour toutes ces femmes celui de la résilience et du renouveau.

    Un été à Nantucket sera bientôt adapté en film par un label Sony !

  • fissuré

    Odéric Delachenal

    Odéric Delachenal a vécu en Haïti de 2008 à 2010. Il travaille pour la délégation catholique pour la coopération. Le 12 janvier 2010, à 16:53:10, il vit le grand séisme de Port-au-Prince. Cet après-midi-là, la capitale s'effondre avec lui. Alors, sans relâche, le jeune éducateur erre dans des décombres de fin du monde. Protéger, rassembler les enfants épars pour les mettre à l'abri. Courir la ville écrasée, en quête des siens. Soigner, secourir, fouiller les gravats. Il arpente la ville exsangue, à la recherche de ses amis, des enfants qu'il est «?censé » protéger.

    Comment se détacher du pire quand, atteint au coeur, on est désemparé ? Comment continuer lorsqu'on rentre en France, « ce pays en paix », et qu'on s'immerge dans l'absurdité d'un travail social où on doit « trier » les enfants migrants auprès de la Protection de l'enfance ? L'auteur examine ici, avec une sincérité déchirante, les contradictions et les cicatrices de ceux qui rêvent d'aider, de changer le monde, et qui se rendent compte qu'ils sont à peine des minuscules pansements, hantés par la brutalité de leur insignifiance, de ce qu'ils ont vu et de ce qu'ils côtoient au quotidien.

    Dix ans après son expérience à Haïti, l'auteur lit Dany Laferrière et comprend qu'il y a des gens comme des maisons « qui sont profondément fissurés à l'intérieur et qui ne le savent pas encore... [ceux-ci] sont les plus inquiétants, le corps va continuer un moment, avant de tomber en morceaux un beau jour. Brutalement. Sans un cri ».

    Odéric Delachenal décide donc de témoigner, de mettre son cataclysme en mots avec une force narrative magistrale, de montrer l'envers du décor du costume du bon Samaritain, au nom des vivants comme des morts, au nom de ses amis haïtiens qui versaient tous les matins une goutte de café à terre pour tous ceux qui étaient partis.

empty